Josh Fassbind

julie's picture

Pour ce monthly, coup de projecteur sur Josh Fassbind, photographe de talent, basé à Genève, qui est actuellement à l'affiche avec son exposition "Visages de Genève" à la Maison Tavel.

Josh Fassbind est un jeune photographe suisse et américain qui a grandi à Genève. Sa passion pour la photographie est née alors qu'il avait douze ans. Il ne savait toutefois pas qu'il pourrait en faire son métier et souhaitait garder cette passion comme hobby pour éviter de tomber dans la routine et perdre la magie de cet art. Il a donc ainsi d'abord exercé plusieurs métiers, dont graphiste, golfeur professionnel et designer web. L'appel de la photographie a toutefois été plus fort: il s'est donc lancé finalement il y a deux ans comme photographe professionnel. Sa spécialité: le portrait et la photographie dans le domaine commercial.

Il n'est pas toujours facile de vivre de la photographie à Genève, cette dernière n'étant pas un pôle porteur comme Londres, New York ou Paris. Néanmoins, le talent et un bon réseau aidant, il peut désormais se concentrer entièrement à la photographie. Les commandes tombent régulièrement de travaux pour Nescafé à une campagne à l'aéroport pour une assurance.

La signature de Josh Fassbind: un travail de la lumière très particulier qui donne une touche très personnelle aux photographies. Le photographe travaille ainsi beaucoup avec le flash pour obtenir un beau rendu des volumes et des couleurs. Il transporte ainsi tout son matériel de studio lorsqu'il prend des portraits en plein air, les photos gagnent ainsi en profondeur et en netteté. "J'ai commencé à travailler avec des photographies prises de manière isolée puis me suis orienté vers la série. J'aime beaucoup le travail qui se fait dans la durée autour d'un concept."

Visages de Genève

"Visages de Genève" est le premier projet personnel d’envergure du photographe, celui de rendre hommage à la Genève pluriculturelle où Josh Fassbind vit. Le photographe s'est ainsi donné pour objectif de photographier les 193 nationalités représentées à l’ONU, dans leur lieu préféré.

Josh Fassbind est parti à la rencontre des internationaux de tous les pays vivant dans cette ville, il lui a fallu environ 18 mois depuis octobre 2010 pour recueillir les 150 photographies qui constituent la série. La sélection des participants est le fruit des réseaux sociaux et de bouche-à-oreille. Chacun était ensuite photographié dans son endroit préféré, puis devait décrire son expérience de la ville en un mot. Les clichés se déclinent ainsi en photographies au format carré avec pour mention le prénom et le pays d'origine de chaque participant ainsi que son mot clé.

""Visages de Genève" étant parti comme un projet personnel, je n'ai pas essayé de faire passer un message. Ce qui m'intéressait était la rencontre avec des personnes de tous les pays et sentir la richesse des cultures présentes à Genève. Le mode de sélection des participants participait à ce désir de rencontre. C'est en effet le bouche-à-oreille qui a permis à ce projet de se concrétiser. Pour trouver des personnes de pays plus petits et assez exotiques, j'allais jusqu'à arrêter de gens dans la rue pour connaître leur origine et leur proposer de participer à mon projet."

"J'ai souhaité travailler en noir-blanc comme j'aime beaucoup le rendu des photos noir-blanc et aussi pour pouvoir avoir le regard du spectacteur se concentrer sur la personne photographiée plutôt que sur l'arrière-plan."

"Visages de Genève", jusqu'au 24 février 2013, de 11h à 18h, à la Maison Tavel, 6 rue du Puits-Saint-Pierre, 1204 Genève,

Josh Fassbind © Josh Fassbind
Josh Fassbind © Josh Fassbind
© Josh Fassbind
© Josh Fassbind
© Josh Fassbind
© Josh Fassbind
© Josh Fassbind
© Josh Fassbind
© Josh Fassbind
© Josh Fassbind
© Josh Fassbind
© Josh Fassbind
© Josh Fassbind
© Josh Fassbind
Faces of Geneva © Josh Fassbind
Faces of Geneva © Josh Fassbind
Faces of Geneva © Josh Fassbind
Faces of Geneva © Josh Fassbind
Faces of Geneva © Josh Fassbind
Faces of Geneva © Josh Fassbind